sábado, 17 de agosto de 2013

le désir d'un illuminé

"Dès lors elle m'ignore ostensiblement, et déploie une sorte de carte céleste bizarre où les etóiles son reliées par des lignes courbes. Elle explique qu'il s'agit du ciel du Berceau, la Terre originelle. 
- Nous venons tous du Berceau. Tous nous signes astraux son liés à lui. C'est porquoi je pratique l'astrologie des origines, la seule qui vaille.
Je manque lui demander si, sur Terre, les hommes étaient aussi crédules. Mais elle réclame le silence et sort un jeu de cartes." (p. 33)

"Il y avait quelque chose de fascinant d'imaginer qu'une simple esquisse, réalisée en à peine cinq secondes, condicionait le labeur de générations d'hommes à venir, et l'engloutissement de ressources énormes. Toute la folie humaine condensée dans un seul dessin. On rasait des montagnes, comblait des lacs et des vallées, coupait des fleuves, nivelait des collines... pour suivre le désir d'un illuminé mort depuis des décennies." (p. 199)

Lauren Genefort (2008). Mémoria. St. Mammés: Editions Le Bélial.

Sem comentários: